Pourquoi je médite ?

Photo Olivier LEFEUVRE – https://vidagogie.com

Pour beaucoup, cette pratique n’est qu’une perte de temps et pourtant de nombreuses études scientifiques démontrent ses bienfaits.

Méditer ne prend pas forcément beaucoup de temps, c’est gratuit et aucun effet secondaire défavorable n’a été observé.

Pourquoi alors se priver des atouts que nous pouvons en retirer ?

Faisons ensemble le tour de ce que cette pratique peut nous apporter.

1. La méditation favorise le bien-être mental

Plusieurs études ont démontré que la méditation a un effet favorable sur notre bien-être mental en

  • limitant les symptômes dus au stress, à l’anxiété
  • réduisant les risques de dépression
  • améliorant l’humeur.

 

2. La méditation stimule le cerveau

D’autres études ont montré que la méditation a un impact direct sur notre cerveau en

  • augmentant la quantité de matière grise dans les zones liées à l’apprentissage, à la mémoire, à la concentration, au contrôle de nos émotions
  • réduisant l’hyperactivité et l’impulsivité chez les personnes ayant un déficit d’attention.

 

3. La méditation réduit la douleur

D’autres études ont pu montrer que la méditation permettait une réduction de la douleur de 40 à 50 % après 5 mois de pratique.

4. La méditation serait bonne pour notre santé cardiovasculaire

Selon d’autres études, cette pratique permet de réduire le rythme cardiaque et respiratoire ainsi que la pression sanguine. L’une d’entre elle démontre que les participant ayant suivi des séances de méditation avaient réduit leur risque d’accidents cardiovasculaires de 48 %.

5. La méditation est favorable à l’immunité

Une étude a montré que la méditation de pleine conscience a des effets sur les gènes : les gènes pro-inflammatoires sont moins exprimés, ce qui explique que l’organisme se rétablit plus facilement après une situation stressante. Dans une étude qui a comparé la mindfulness à d’autres interventions (musicothérapie, exercice, éducation à la nutrition), les techniques de cette dernière étaient les plus efficaces pour soulager les symptômes inflammatoires.

6. La méditation nous aide à mieux vieillir

Lors de chaque division cellulaire, les télomères, partie non encodée située aux extrémités des chromosomes, s’usent et se raccourcissent jusqu’à engendrer une perte du code génétique. Mais la bonne nouvelle, c’est l’existence de la télomérase, enzyme capable d’inverser le processus de vieillissement en synthétisant de nouvelles séquences télomériques qui protègent les télomères de l’usure et donc du vieillissement (découverte ayant donné lieu au prix Nobel de médecine en 2009).

D’autres parts, des études ont confirmé que le stress a un impact négatif sur la longueur des télomères et que les personnes qui méditaient avaient des télomères plus longs.

En conclusion

Je ne peux donc que vous conseiller de consacrer quotidiennement quelques minutes de votre temps à cette merveilleuse pratique.

Et pour vous y aider, je vous indique ici quelques liens utiles :

Une belle méditation guidée :

Ou tout simplement, une musique inspirante :

Bonne pratique.

--> Merci de me suivre...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 − huit =