Taboulé aux graines de sarrasin germées

Photo Olivier LEFEUVRE – http://vidagogie.com/

A la fin de l’été dernier, je vous avais partagé ma recette de taboulé aux graines de chanvre, que vous pouvez retrouver ICI.

Comme promis, je vous propose aujourd’hui de réaliser ce taboulé avec des graines de sarrasin que nous allons faire germer.

Tout comme sa cousine aux graines de chanvre, cette recette est naturellement sans gluten. Le sarrasin n’est pas une céréale. C’est le fruit d’une plante de la même famille que l’oseille et la rhubarbe (les polygonacées).

Le sarrasin

Le sarrasin est riche en protéines (10 à 12 %) qui contiennent tous les acides aminés essentiels.

Il contient également, en quantité intéressantes, du fer, magnésium, phosphore, potassium et des vitamines du groupes B.

Il contient de nombreuses fibres solubles qui peuvent contribuer à la normalisation des taux sanguins de cholestérol, de glucose et d’insuline. Il est donc particulièrement recommandé pour la prévention et le traitement des maladies cardiovasculaires et du diabète de type 2.

D’autres parts, sa richesse en fibres insolubles, quant à elle, aide à maintenir une fonction intestinale optimale.

Et cerises sur le taboulé, le sarrasin est une plante mellifère que les abeilles et autres pollinisateurs adorent butiner.

Dans cette recette, je vous propose donc de faire germer ces petites graines. En effet, les graines germées sont l’aliment vivant par excellence, qui apporte les éléments vitaux indispensables à notre organisme (vitamines, oligo-éléments, protéines, enzymes…). La germination met en œuvre un certain nombre de processus très intéressants :

  • Les vitamines et les oligo-éléments contenus dans la graine sont multipliés
  • Les protéines sont augmentées (surtout la lysine) et mieux assimilées. Le gluten (si la graine en contient) est transformé en acides aminés libres
  • L’amidon est transformé en sucres simples libres
  • Les enzymes développées par la germination permettent aux graines de s’autodigérer, et dégradent l’acide phytique qu’elles contiennent, rendant ainsi les minéraux assimilables
  • La germination développe le pouvoir alcalinisant des graines et permet la détoxification en favorisant l’oxygénation des cellules.

Si vous avez déjà lu mon article sur la cuisson, vous comprenez l’intérêt de cette recette qui n’engage que des aliments crus, donc chargés de tous les nutriments cités plus haut. Vous pouvez le retrouver ICI

La recette

48 heures à l’avance, je fais germer 1 tasse (125 ml) de graines de sarrasin en procédant ainsi :

  • je les fais tremper toute une nuit,
  • le lendemain, je les rince abondamment et les égoutte,
  • je les laisse dans la passoire posée sur une assiette,
  • je couvre d’un linge, la germination étant plus facile dans l’obscurité,
  • je les rince et les égoutte 2 à 3 fois par jour.

Vous allez voir apparaître les petits germes au bout de 2 jours environ (plus rapidement s’il fait très chaud). Vos graines sont prêtes à être utiliser pour la recette.

Pour 4 à 6 personnes, je mélange délicatement, dans un grand saladier, les graines de sarrasin germées, 5 à 6 tomates juteuses bien mûres, 1 à 2 d’échalotes, le jus de 1 à 2 citrons, 1 bouquet de persil, 1 bouquet de menthe, 30 ml d’huile d’olives (ou mélange huile d’olives et huile de colza). Les huiles doivent impérativement être vierges et extraites à froid.

Je le prépare entre 30 mn et 1 h avant de le déguster afin que tous les arômes se mélangent intimement.

Les proportions sont données à titre indicatif. Selon votre goût vous mettrez plus ou moins de citrons ou d’herbes. Personnellement, j’apprécie le taboulé très vert, alors j’insiste sur les herbes et j’ajoute souvent de la ciboulette.

Bon appétit !

--> Merci de me suivre...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 3 =